QUI SE CACHE DERRIÈRE LE MASQUE de tacline ?

Salut je me présente, Gaël alias Tacline, la ligne tactique sur internet.

Je suis celui qui à lancer ce vaste projet constitué d’une chaîne Youtube, d’un blog rempli d’articles, du site Undersurvival, d’un serveur Discord, d’un Patreon, d’instagram, d’une newsletter bref c’est un concept tentaculaire dont le but est simple :

Offrir aux citoyens des clés pour qu’il puisse s’en sortir lors de situations à risques comme les accidents de la route, les agressions, le secourisme, les incendies etc.

pour finalement aider à prolonger la vie en développant plus de résilience et d’autonomie à travers le survivalisme.

depuis une dizaine d’années maintenant, j’explore cet univers.

J’ai débuté jeune, vers l’âge de quinze, seize ans grâce aux forums, blog et livres sur le sujet.

Quand on vit encore chez les parents, on est forcément limité dans nos champs des possibles. Acheter et tester du petit matériel reste une des principales portes d’entrée dans ce monde.

J’ai ainsi pu découvrir ce qu’était un EDC, un BOB, une BAD etc. (pour ceux qui ne sont pas familiers des termes que j’utilise ici, rendez-vous dans le glossaire du site)

Sans oublier mes premiers bivouacs en forêt ainsi que mes tentatives, souvent ratées, de techniques de survie.

Petit à petit. C’est devenu une passion. Trouver les équipements les plus astucieux, les plus ingénieux et les mieux pensés, réfléchir à comment améliorer ce que l’on porte puis le tester au quotidien.

Je me suis intéressé aux grands principes de réflexions autour de l’équipement comme la règle des trois L : lame, lampe lacrymogène, la règle des 5C, la règle des trois, le KISS (keep it simple stupid) etc.

Suite à cette passion, J’ai pu faire deux ans en étude de Design ou je me suis principalement attardé sur le design d’objet, l’ergonomie et le pourquoi, du comment un outil est réussi ou au contraire inadapté. J’ai vite compris qu’il fallait une expérience de terrain pour concevoir des outils de qualité. J’ai donc commencé à me forger des compétences.

Arts martiaux et self-défense (Kung-Fu Vu Ba, Sanda un peu, puis Krav Maga, Boxe pied poing, Jiu-jitsu traditionnel. ), randonnée, stages de survie, pratique du tir à l’arc.

J’ai pu travailler dans le monde de la sécurité privée ou j’ai fait en sorte d’intervenir dans des endroits et des postes différents autant en tant que videur dans un bar de nuit, dans des musées, des écoles, immeuble de grande hauteur, événementiel de type concert par exemple.

J’ai pu expérimenter la sécurité privée renforcée sur des sites sensibles, la sécurité incendie et assistance à personne également. J’ai été secouriste à la protection civile pendant un an et là je suis pompier volontaire. J’ai donc pu passer beaucoup de formations en secourisme.

J’ai également été Médiateur bénévole dans des événements undergrounds concert de Psy trance, Tribe et autres styles musicaux ou la soirée rimait avec prise de produits. Cela m’a permis de découvrir les côtés sombres des événements festifs (problèmes d’alcool, de drogues, misère sociale et affective etc. ) .

J’ai aussi pu pratiquer le tir (et cette fois-ci, plus à l’arc mais sur des plateformes plus modernes) depuis six ans maintenant.

Je garderais le reste de mes expériences pour moi ; p

On va dire que j’ai passé les dix dernières années à engranger des compétences, des connaissances et des expériences de vie dans le but de développer ma propre résilience. Je suis accro aux situations nouvelles. Apprendre des choses et exercer ma curiosité font partie des principes fondamentaux pour moi.

J’ai voulu approcher l’univers de l’intervention de manière multiple pour mieux la comprendre dans son ensemble. J’ai pu remarquer que ce domaine opérationnel est finalement très lié à celui du survivalisme.

Lors de la mort de mon père, je me suis posé beaucoup de questions sur mes véritables aspirations. Sur mon envie de transmettre ce que j’ai pu apprendre. De quelle image et de quel souvenir je voulais laisser après ma mort. Du comment être utile et du comment apporter ma pierre à l’édifice de la vie.

J’ai eu la chance de recevoir un peu d’argent suite à son décès. J’ai fait le choix de l’investir pour acheter mon matériel (son, éclairage, caméra, ordinateur, logiciel de montage, formations etc.). Matériel que j’ai pu utiliser pour débuter dans la production de contenu.

Je voulais aider un maximum de personnes dans leurs recherches de résiliences. Être utile à ma façon. Enseigner des choses grâce à ma modeste expérience de vie. Je trouve que c’est une noble façon d’utiliser l’argent de mon père plutôt que de simplement vivre dessus quelque temps. Ma façon à moi de transformer un drame écrit et joué par Thanos en élan positif de vie.

Depuis mes débuts en survivalisme je me suis dit que j’aimerais pouvoir transmettre mes connaissances un jour. J’ai attendu longtemps avant de débuter cette transmission pour être légitime vis-à-vis de moi-même. J’estime qu’il faut avoir une expérience pour s’exprimer avec justesse. Malgré mon background que je n’ai pas complètement déroulé devant vous, j’ai encore du mal à me dire que j‘ai le droit de parler survivalisme sur les ondes.

Je suis très perfectionniste dans mon travail. Je tente malgré mon côté autodidacte dans le monde de l’audiovisuel, de proposer des contenus le plus qualitatif possible. Mon objectif c’est de ne pas faire perdre de temps au spectateur, au contraire. L’idée c’est de lui offrir une propulsion pour qu’il puisse apprendre encore plus vite que moi

Ainsi Undersurvival représente l’aboutissement de tout ce chemin de vie.

J’ai voulu créer ici un endroit où on se sente comme à la maison. Un lieu d’échanges, de rencontre et de partage.

L’idée c’est de trouver l’équipement qu’il te faut tout en te faisant aimer le moment présent.

Il suffit d'un oui ou d'un non pour qu'elles se séparent... qui sont-elles ?

Undersurvival
Quelques minutes de votre temps peuvent en sauver des milliers
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram